Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mpie Coolgirl
Publié dans : #Trail
Marathon du vulcain

Week-end en terre auvergnate, avec les copains du GTS ( Grand trail de Stevenson). mais également week-end à retrouver des paysages connues car j'ai habité la région pendant plus de 10 années...Beaucoup de souvenirs!

Je prends la route tranquillement samedi, afin de rejoindre Fredérick et Laure sur le stand du GTS, de récupérer mon dossard et de m'imprégner de l'ambiance. Je quitte un soleil radieux dans le sud pour me retrouver dans un brouillard glacant, givrant, congelant (un peu comme si vous aviez la tête dans votre congélo)...Pas top. Beaucoup de neige est prévue sur le parcours. En discutant avec les organisateurs, il me disent de prévoir 1h à 1H30 de temps en plus de ce que j'avais prévu, surtout que je n'ai aucun équipement pour courir dans la neige..Je me suis estimée à 6h30 grand maximun. ET OUI! 1er 42KM, 1er 1700 de dénivellé+, 1er fois dans la neige.Pas question de mettre tout ce temps en plus.

Mais trés heureuse de retrouver Fred et toute son équipe de super bénévoles ( Laure, Isa, Cathy, Christine...bizarre que des filles!!!!!!!!!)

On passera la soirée ensemble, à papoter de choses et d'autres autour d'un bon repas, puis dodo pour demain.

Marathon du vulcain

Au réveil, le soleil est là, présent sur les hauteurs. OUFFFFFFFFFFFFFF; Trop contente de le voir. Cela veut dire de que de superbes paysages vont s'offrir à moi.

En plus, cela va me rassurer de l'avoir vu car sur la ligne de départ, c'est le brouillard et un froid de canard.

Je reste tranquille et pense et repense au profil de la course, les difficultés qui m'attendent et aussi les moments pour récupérer! Je l'ai bien en tête et cela va bien m'aider tout au long du parcours.

Le départ est donné à 8h30 comme prévu, sous la musique de "Pirates des caraïbes". Et on commence par 14km et 880m de D+, direct dans la pente ou presque. départ assez nerveux..La neige est vite là. Et chacun commence à mettre ses chaînes. Je reconnais rapidement ceux qui sont équiper. Ils ne glissent pas dans tous les sens, restent stables. Pour ma part ce sera "patinage" tout au long du parcours: un pas en avant dans les côtes, et deux en arrière, glissade à droite et glissade à gauche, attérissage sur les fesses de nombreuses fois dans les descentes vertigineuses...ce sera alternance de poudreuse, portions glacées, portions dammées par tous les pas des coureurs avant moi. Mais malgrés tout cela, ce ne sera que du plaisir: montées et descentes en sous bois mais une fois au sommet des différents puys que nous grimpons, puy de la Nugère, puy de Ténuzet ( carrière de pouzolane), puy de la Louchadière, puy des gouttes, les puys de la coquille et de Jume, la vue est superbe. C'est la récompense des efforts fournis.

Marathon du vulcain
Marathon du vulcainMarathon du vulcain
Marathon du vulcainMarathon du vulcainMarathon du vulcain
Marathon du vulcainMarathon du vulcainMarathon du vulcain
Marathon du vulcain

Les horizons sont magnifiques de partout, contraste de bleu de de blans étincellant sous le soleil. Mais les plus beaux horizons sont ceux qui donnent sur le Puy de Dome et le Pariou...Des souvenirs me reviennent...rando, pique-nique, roulades dans les pentes, ceuillette de myrtille avec mes enfants quand ils étaient petits

Marathon du vulcain
Marathon du vulcainMarathon du vulcain
Marathon du vulcain

Je ferai tout le parcours sur un "bon petit ryhme", en relancant dès que je pourrai sur les parties les plus roulantes. Je suis avec un groupe de 5 filles, toutes équipées de chaînes. Dans les descentes, elles me laissent sur place, ne rencontrant aucun soucis de glissades. Sur les portions plates, je fournie des efforts pour les rattrapper. Hors de questions de ne pas arriver à les suivre. Aprés le ravitto du 21ième km, une bénévole me souhaite un bon retour. Je réalise que j'ai fait la moitié du parcours...ça me motive. Il m'en reste sous la semelle et c'est partie. Je suis sure d'aller au bout de ce premier 42. J'ai vu pas mal d'abandon autour de moi. Il est hors de question de faire pareil!

Marathon du vulcain

Et voilà. Je suis pas mourue durant ces 42km. je franchie la ligne tout heureuse et je me sens bien. Avec des équipements spéciaux neige, cela aurait été mieux. Mais pas grave. J'ai mis 7h09, donc seulement 39mn de plus que ce que j'avais prévu ( mais pas 1h30 de plus donnée par les organisateurs). .

Cela m'ouvre surtout des possibiltés pour des courses sur lesquelles je n'osais pas m'inscrire. Je ne resterai plus seulement sur les 25km....

Marathon du vulcain

Je retrouve tous les amis du week end qui sont tout plein d'attentions pour moi...1000 merciiiiiiiii.

mange un peu, me change et il faut penser à rentrer. Je récupère ma fille qui est en vancances dans les parages et ce sera retour à la maison en écoutant toute sa playliste dans l'auto. elle me fait découvrir cette belle musique.

Et maintenant c'est récupération....d'ici de prochaines aventures.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog